Délicieusement croustillant : cuisses de poulet farcies à la mozzarella

La viande de poulet est très populaire parce qu'elle est tendre et peu grasse. Mais au lieu de la savourer toujours de la même façon, il serait temps de changer, ne pensez-vous pas ? Ces cuisses de poulet croustillantes renferment un cœur au fromage que vous devez absolument goûter !

Sur le plan de travail :

  • 6 cuisses de poulet
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • Sel, poivre
  • 3 gousses d'ail
  • 1 branche de romarin
  • 150 ml de vin blanc
  • 300 ml de bouillon de poule
  • 400 g de purée de pommes de terre
  • 200 g de mozzarella râpée
  • 1 c. à s. de piment en poudre
  • Huile pour frire

Pour la panure :

  • 200 g de farine
  • 3 œufs
  • 200 g de chapelure

Aux fourneaux !

1) Salez et poivrez les cuisses de poulet puis faites-les revenir des deux côtés dans l'huile.

2) Ajoutez ensuite les gousses d'ail, le romarin, le vin blanc et le bouillon de poule et laissez mijoter les cuisses de poulet à couvert pendant 45 minutes.

3) Retirez les cuisses de poulet de la poêle et laissez-les refroidir. Retirez ensuite délicatement les os et mettez-les de côté.

4) Émiettez le poulet et mélangez-le avec la purée de pommes de terre, la moitié de la mozzarella et le piment en poudre. Salez et poivrez.

5) Prenez une cuillère à soupe du mélange à plat dans une main et étalez de la mozzarella dessus. Placez l'un des os au centre et façonnez le mélange pour qu'il ressemble à une cuisse de poulet.

Conseil : mettez les cuisses au fromage au congélateur pendant 20 minutes avant de les paner et de les faire frire pour que le mélange se solidifie.

6) Battez les œufs, roulez les cuisses dans la farine puis trempez-les dans les œufs et recouvrez-les de chapelure. Faites-les ensuite frire dans de l'huile à 175 °C jusqu'à ce qu'elles soient dorées.

Retirez délicatement l'os de la viande et savourez votre fausse cuisse de poulet parsemée de mozzarella et de pommes de terre. Bon Ap' !

Retrouvez la recette des beignets de poulet de la vidéo bonus en cliquant ici.

Commentaires

Également féroce